ekološka udruga Èiopa - Dubrovnik

ecological society ÈIOPA

ekološka udruga Èiopa - Dubrovnik
 
 
home
about us
projects
contact
 

about us | about common swift | swift news | curiosities

 

A report from a couple of tortoise admirers from France who visited Croatia

 

Je suis un passionné de tortues depuis de nombreuses années. Cette passion date probablement de l’époque de ma tendre enfance quand je m’occupais des deux tortues que ma grand-mere avait dans son jardin.

Depuis cette époque, j’ai vu beaucoup de tortues pourtant la magie opere toujours sur moi surtout quand je découvre ces animaux en liberté dans la nature. C’est dans leur milieu naturel que les tortues sont réellement majestueuses et qu’elles dégagent cette force et cette sérénité qui font tout leur charme.

Pourtant, ces robustes animaux sauvages sont aujourd’hui devenus fragiles a cause des activités humaines qui réduisent et détruisent leur habitat. Les incendies de forets sont notamment des catastrophes pour ces animaux peu mobiles.

Je m’intéresse principalement aux tortues terrestres méditerranéennes et j’ai entrepris depuis quelques années d’aller les rencontrer sur leurs terrains, la ou elles vivent pour mieux les étudier, elles et leurs conditions de vie ou plutôt de survie.

Cette année, c’est en Croatie que je suis venu a la recherche de mes animaux préférés, du 17 au 27 mai 2007.

De ce que j’ai vu en sillonnant la campagne, de Dubrovnik a Zadar en passant par la région de Split, c’est que les tortues terrestres sont encore relativement nombreuses en Croatie et notamment sur la bande côtiere. Pourtant peut-on dire qu’elles ne soient pas menacées pour autant?

Le développement du tourisme et les constructions qui l’accompagnent réduisent son territoire. La pollution de certaines zones rurales et bien sur les feux de forets et de broussailles sont de réels dangers pour la survie de ces tortues.

Pour en avoir discuté avec eux, les Croates ont un bonne image des tortues et ils les respectent … ce n’est pas le cas dans tous les pays, malheureusement!

De France, je vous dis donc, continuez de protéger vos tortues, ne les capturez pas pour les céder aux touristes allemands, suisses ou italiens contre quelques pieces de monnaie. Elles font partie de votre patrimoine et sont aussi d’une grande richesse pour votre pays!


Vivent les tortues croates, sauvages et libres! 


©2003-2010 Ecological society "Ciopa" All rights reserved.